Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Een engel / Un ange

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Culture
Genre d'emplacement: Culture
Adresse: 1000, Brussels, 3, Regentschapsstraat / rue de la Régence
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

SYMB 6312
L’invention de la photographie permit aux artistes symbolistes de se doter d’un nouvel instrument de travail et d’interprétation, mais par dessus tout elle offrait à l’art un nouveau sentiment de complicité de vision, d’émotion et de création. En s’intéressant à la photographie, en la pratiquant et en suivant l’évolution des techniques nouvelles, Khnopff a rejoint la génération d’artistes dont l’objectif de création n’était nullement menacé en son intégrité. Tout comme Gustave Moreau, Alphonse Mucha, Edvard Munch et Franz von Stuck il usa de la photo comme esquisse de composition et comme recueil d’images de la mémoire vécue.
En revanche, il est l’un des seuls artistes à s’être réapproprié les prises de vue de ses propres oeuvres pour recréer de nouveaux originaux. Dans son esprit d’artiste Khnopff considérait chaque tirage comme une nouvelle oeuvre originale, réduit en format, comme miniaturisé. S’attardant sur l’originalité de chaque photographie, l’artiste les retravaillait une par une en précisant quelques traits ou en nuançant une zone d’ombre au crayon Conté. Préférant la douceur de la mine du crayon de couleur, qui sur la surface matte de la photo n’accrochait que partiellement, il rehaussait d’une touche de couleur une commissure de lèvres, un mouvement de la chevelure, un retombé de drapés.
Dans ses choix de couleur le modèle original n’était pas toujours respecté et ainsi, par une autre interprétation, il créait une nouvelle vision mystérieuse d’un sujet déjà familier.
(d’après Anne Adriaens-Pannier, in catalogue ‘Fernand Khnopff (1858-1921)’, Bruxelles, MRBAB, 2004, p. 249-261)

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire