Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Eglise st Jacques sur Coudenberg / Sint-Jacob op de Coudenberg kerk

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Endroits pour prier
Genre d'emplacement: Endroits pour prier
Adresse: 1000, Brussels, place royale 6
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

*L’ église Saint Jacques sur Coudenberg est paroisse royale.*
Son chœur abrite toujours une loge royale.L’église recèle des merveilles : une statue de Laurent Delvaux, sculpteur de Charles de Lorraine, de très belles orfèvreries, des grandesorgues romantiques du XVIIIIe siècle …
Mais il faut également insister sur l’intérêt architectural de l’édifice même. Ce magnifique ensemble néoclassique dégage une impression esthétique très forte lorsqu’on y pénètre. Incontestablement impressionnant !
*Autre particularité de Saint Jacques sur Coudenberg : c’est une église-relais du pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle.*
Le fait est loin d’être anodin car, pendant plusieurs siècles, les pèlerins partaient notament d’ici et traversaient la Belgique et la France pour aboutir en Galice au nord de l’Espagne.
Aujourd’hui encore, il arrive que des pèlerins se présentent ici afin que le curé de la paroisse dépose un cachet sur leur carnet de route.
« Savez-vous que *Mozart est venu ici et s’est promené Place Royale ?* Au cours d’un voyage dans les grandes capitales d’Europe, Léopold Mozart s’était arrêté à Bruxelles avec son fils Wolfgang, pianiste prodige alors âgé de 7-8 ans.
Leur séjour à Bruxelles fut prolongé de plusieurs jours, dit-on,  dans l’attente d’être reçus en audience par , Charles de Lorraine, Gouverneur de l’Impératrice Marie-Thérèse d’Autriche.
Pendant ce temps, *le jeune Wolfgang Amadeus composa ce que l’on a appelé plus tard la ‘Sonatine de Bruxelles’*, une petite œuvre très charmante, bien dans l’esprit du XVIIIe siècle. Cette anecdote méconnue mérite d’être rappelée… »
[Entretien avec un responsable de l’Eglise St Jacques]

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire