Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Maison, rue des Brasseurs, 175

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 2
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Les n° 171 et 173 constituent l’exemple d’une modeste maison traditionnelle en briques et pierre bleue de la première moitié du XVIIe siècle. Celle-ci se compose, au rez-de-chaussée, d’une grande porte-cochère échancrée (n°171) du XVIIIe siècle et d’une petite porte (n° 173) aménagée en matériaux de remploi de la fin du même siècle. À l’étage, une seule fenêtre occupe presque toute la largeur de la façade, qu’elle marque d’un seuil saillant et d’un bandeau plat. Une corniche à corbeaux supporte la toiture. Cette maison a connu une restauration dans les années 1970.
Monument classé le 26 mai 1975

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Ce bâtiment, millésimé ANNO 1663 par les ancres, a été construit par le président du Conseil provincial de l’époque, Nicolas Cuvelier. Il est par la suite habité par la famille Rops au XIXe siècle. Cet imposant hôtel de maître en briques enduites et pierre bleue présente quelques détails baroques. On peut notamment admirer les cordons moulurés, ainsi que les modillons en quart-de-rond sur lesquels se profile la corniche. Deux et trois travées espacées se déploient respectivement autour du corps central, mis en évidence par un décor : la porte bombée et moulurée à crossettes sous une corniche courbe à clé saillante, au-dessus de laquelle se trouve une porte-fenêtre protégée par un balcon de style Régence du milieu du XVIIIe siècle. La lucarne monte-charge est du même esprit que la porte et est ornée de deux volutes plates.
La façade arrière reprend en les simplifiant les éléments du décor de la façade avant : cordons moulurés, porte bombée et moulurée, etc. Il y eut des remaniements aux XVIIIe et XIXe siècles. La cour comprend une annexe en brique du XIXe siècle, dont la façade sud présente une petite niche baroque avec un arc en plein cintre sur volutes.
Classée comme monument le 4 octobre 1974

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire