Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

La tour Saint-Georges

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

La tour Saint-Georges, contemporaine du Fort Rouge, est un des témoins de la première enceinte communale de Tournai (XIIe siècle). Cette tour de plan circulaire est rattachée aux remparts par des flancs droits, ce qui lui confère un plan en U s’élevant sur trois niveaux. L’entrée se faisait initialement par le premier étage, depuis la courtine jusqu’à une première salle voûtée. Un escalier pris dans l’épaisseur du mur, bien visible au niveau des archères, permettait ensuite le passage vers le niveau inférieur qui comprenait une seconde pièce voutée.
Suite à la hausse démographique de Tournai et à l’achat de nouveaux faubourgs à la fin du XIIIe siècle, la ville repousse les limites formées par ses défenses, donnant ainsi naissance à la deuxième enceinte communale. Devenus obsolètes, les fossés de la tour sont réutilisés par le Grand Serment des Arbalétriers, dont le saint patron n’est autre que saint Georges, pour ses exercices de tir. Plus tard, la tour Saint-Georges deviendra une habitation et sera totalement englobée dans le tissu urbain. Elle fait aujourd’hui partie du jardin de l’ancien hôtel Peeters qui abrite le musée de la Marionnette.
Classée comme monument le 20 octobre 1947

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire