Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Immeuble, rue de la Tête d’Or, 7

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 2
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cette façade de pierre et briques est l’ancien « Hôtel du Singe d’Or ». Construit en 1752, cet hôtel particulier comporte quatre travées de deux niveaux délimités par deux bandeaux saillants et par des pilastres superposés aux angles. À l’extrême gauche, le frontispice est encadré par deux pilastres à refends superposés. Il est percé d’un portail en anse de panier au rez-de-chaussée et à l’étage d’une porte-fenêtre à balcon en ferronnerie. Cette baie est inscrite dans un panneau rectangulaire en pierre appareillé. À trois reprises, ce panneau est réuni aux pilastres par des assises de pierre. Le rez-de-chaussée, en pierre appareillée, est ouvert de trois hautes baies rectangulaires aux montants à refends qui se prolongent sur toute la hauteur de la façade. L’hôtel est couronné d’une toiture à croupe frontale en ardoises éclairée de deux lucarnes à croupe.
Classé comme monument le 16 octobre 1975

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cette habitation néoclassique du XIXe siècle est composée de trois travées et de trois niveaux de hauteur dégressive. Le rez-de-chaussée est caractérisé par quatre colonnes toscanes constituées de tambours de pierre de largeur également dégressive. Les étages sont couverts d’un enduit blanc et sont percés de baies rectangulaires à encadrement profilé. La façade est rehaussée de bandeaux continus marquant les seuils de ces baies. Sur la corniche moulurée, la croupe frontale en ardoises est ouverte d’une lucarne, elle aussi à croupe.
Classé comme monument le 21 avril 1982

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire