Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Église Saint-Étienne de Cambronne-lès-Clermont

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Eglise
Genre d'emplacement: Eglise
Adresse: France, Picardie
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par wikipedia.org | Référence P.poschadel | © CC 3.0
Fabriqué par wikipedia.org | Référence Wikipedia.org | © CC 3.0

L’église Saint-Étienne est une église catholique paroissiale commencée au XIIe siècle et terminée au XIIIe siècle de style gothique et roman située à Cambronne-lès-Clermont, dans l’Oise, en région Picardie en France. L’édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1875. Il se compose de deux parties bien distinctes, la nef avec ses deux collatéraux dissemblables et le chœur avec ses deux collatéraux, séparés par l’un des rares clochers octogonaux à deux étages qui domine le transept, non identifiable extérieurement. Parmi les églises de taille moyenne de l’Oise, c’est l’une des plus considérables sur le plan archéologique et artistique, avec l’église voisine Saint-Lucien de Bury celle de Villers-Saint-Paul. Son intérêt réside dans la visibilité des quatre campagnes de construction successives ; la quasi-absence de modifications depuis sa dédicace en décembre 1239 ; la disposition curieuse du bas-côté sud de la nef où deux rangs de colonnes à chapiteaux ont été superposés ; l’une des premières nefs à avoir été conçues dès le départ pour être voûtées d’ogives, vers 1130 ; l’une des plus anciennes voûtes d’ogives de la région, dans le croisillon nord ; son chœur à l’élévation à trois niveaux avec un étage de galeries ouvertes sur combles ; et sa vaste baie de chevet, qui comporte la première apparition d’un remplage de trois lancettes identiques surmontées d’un trèfle. S’y ajoutent les peintures murales encore assez nombreuses et pour la plupart toujours déchiffrables. Dès la première moitié du XIXe siècle, l’église de Cambronne-lès-Clermont a attiré l’intérêt des archéologues sur elle et a fait l’objet de nombreuses publications, quoiqu’aucune monographie longue ne lui ait encore été consacrée.

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire