Les ruines du château de Beaufort à Lovegnée

Patrimoine

BE |

Public | AllemandAnglaisNéerlandais

Source: Wizpr.guide

Droit d'auteur: All rights reserved

Dressés sur un éperon dominant la Meuse, ces vestiges comprennent les ruines de l’ancien oratoire de Ben et celles d’un donjon, remontant respectivement au début et à la fin du XIIe siècle. Cet oratoire, fondé par les seigneurs de Beaufort et dont ne subsistent que des substructions en forme d’abside et quelques murs, est l’objet d’une charte de 1127, autorisant notamment une communauté mixte à y célébrer la messe. Le donjon n’est plus matérialisé que par un pan de mur d’une dizaine de mètres de haut où se devinent les caractéristiques du bâtiment (entrée par l’étage grâce à un escalier escamotable, latrine, meurtrière, etc.).
La seigneurie de Beaufort intègre, en 1276, le comté de Namur lors de la « guerre de la Vache », épisode au cours duquel un paysan de Jallet (comté de Namur) dérobe une vache à un paysan de Ciney (principauté de Liège). Le voleur ayant été mis à mort contre l’ordre d’Henri de Beaufort, bailli du Condroz, ce dernier et le seigneur de Jallet décident de piller Ciney en représailles. Les Hutois, prenant ceux-ci de court, assiègent Beaufort, obligeant le seigneur du lieu à faire appel au comte de Namur à la condition de devenir son vassal. Beaufort constitue depuis un point stratégique entre comté de Namur et principauté de Liège. Un nouveau siège des Hutois en 1430 laisse le donjon en ruines.
Classées comme site le 18 novembre 1982
Classées comme monument le 3 juillet 1984

Droit d'auteur: All rights reserved

Plus d'informations

Adresse

Belgique

Publicités

Plus sur ce lieu d'intérêt

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Publicités

© 2006-2017 RouteYou - www.routeyou.com