L’ancien fort de la Chartreuse et le monument aux morts de Grivegnée

Patrimoine

BE |

Public

Source: Wizpr.guide

Droit d'auteur: All rights reserved

L’ancien fort de la Chartreuse, du nom du couvent dont il occupe l’emplacement, domine le quartier d'Amercoeur. Construit de 1818 à 1823 d'après les plans du major H. Camerlingh, le fort a été utilisé jusqu'en 1981, date de sa désaffectation par l'armée.
Cette construction en étoile comprenait cinq bastions et cinq demi-lunes, dont subsistent aujourd'hui le 5e bastion appelé « réduit » ainsi que des vestiges des ouvrages extérieurs. L’accès primitif au « réduit » s’opérait par un portail en calcaire de style néoclassique daté de 1818 et aménagé dans un encadrement rectangulaire limité par des pilastres toscans.
La cour est fermée par trois ailes de style classique. Une intéressante poudrière est conservée à l’ouest. Elle comprend notamment une salle centrale dont les poutres reposent sur des corbeaux de calcaire. Le bastion n° 1, appelé aussi bastion des Fusillés, a été aménagé un lieu de souvenir à la mémoire des fusillés de la Première Guerre mondiale, parmi lesquels quarante-huit résistants liégeois. Il comprend un monument aux morts, un autel et des croix commémoratives. À l'extérieur du fort se trouve une série de monuments à la mémoire des morts de différentes unités casernées à la Chartreuse, dont le célèbre monument aux morts du 1er Régiment de Ligne.
Parties du fort classées comme monument et site le 13 janvier 1989, extension de classement comme site le 31 octobre 1991, monument aux morts du 1er Régiment de Ligne classé comme monument le 29 août 1988
 

Droit d'auteur: All rights reserved

Plus d'informations

Adresse

Belgique

Publicités

Plus sur ce lieu d'intérêt

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Publicités

© 2006-2017 RouteYou - www.routeyou.com