Le patrimoine mémoriel de la Grande Guerre

InfosItinérairesLieux d'intérêt

This site is available in your language and country. Change the language to English and the country to United States.
Cliquez ici pour cacher ce message.

Auteur: Wizpr.guide

BE | | Publique | AllemandAnglaisNéerlandais

Source: Wizpr.guide

Droits d'auteur: All rights reserved

Le patrimoine mémoriel.
Les stigmates de la Première Guerre mondiale sont nombreux sur le territoire de la Belgique, au lendemain de l’Armistice. Le choc qu’a reçu le peuple belge est tel, qu’il a très vite mis en place un mouvement commémoratif dont le but est de garder en mémoire ce qu’il s’est passé.
La période allant de 1918 à 1924 peut être considérée comme l’âge d’or des monuments aux morts.
Après l’ivresse et la joie que procure la libération, se met rapidement en place les premières commémorations. Le 22 novembre 1918, Bruxelles se prépare à accueillir le roi et les armées vainqueurs. Outre des mats arborant les drapeaux belges et alliés, huit monuments en stuc  sont construits à la hâte sur les différentes places de la capitale.
Dans presque tous les villages, des souscriptions publiques permettent d’érige des monuments commémoratifs afin de rendre hommage aux soldats morts pour la Patrie, et aux civils massacrés ou déportés.
L’érection de ces différentes structures amène à chaque fois une même foule immense de citoyens belges voulant respecter la mémoire de ceux tombés pendant ces quatre années de conflit.

Droits d'auteur: All rights reserved

Plus d'informations

Plus sur ce lieu d'intérêt

Réactions

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Essayez cette fonctionnalité gratuitement avec un abonnement d'essai MyRouteYou Plus.

MyRouteYou Plus

Si vous avez déjà un tel compte, connectez-vous maintenant.

© 2006-2020 RouteYou - www.routeyou.com