Willem Vandenameele

Willem Vandenameele

AccueilItinérairesLieux d'intérêt

Abri Lippensgoed Bulskampvbeld

Cabane

BE |

Publique | AnglaisNéerlandais

Abri Lipensgoed Bulskampveld.
Lambert Malfait fut le premier seigneur du Bulskampveld. Vers 1800, il fit transformer sa ferme en château vers 1800. A sa mort en 1803, son gendre Eulisée Bulteau hérite le Lambertsgoed. Ce Bulteau était un "pro-travailleur enthousiaste" de France. A sa mort en 1834, quatre héritiers sont présentés. En 1838, le domaine est vendu au comte Ferdinand de Meeus, directeur de la Banque Nationale de Belgique. Le Bulskampveld est resté aux mains de la famille De Meeus pendant le reste du XIXe siècle. Pour F. de Meeus, qui avait sa résidence permanente à Bruxelles, le Bulskampveld était son résidence d'été. Son fils, le comte Henri de Meeus, s'intéresse davantage au domaine. Il a repris l'entreprise agricole et a commencé un important projet de forage en 1880. À l'origine, il avait l'intention de trouver du charbon, mais lorsque le forage est tombé sur de la roche dure à une profondeur de 337 m, le projet a été abandonné. Le puits a finalement été mis en service comme puit artésien. Vers 1887, un nouveau château fut construit dans le Bulskampveld. Les vastes travaux de construction duraient cinq ans. En 1904, le comte H. de Meeus vendit l'ensemble de la propriété à M. Auguste Philippe Lippens 't Serstevens, décédé le 18 septembre 1904. Sa veuve, Mme Lippens 't Serstevens, aidée plus tard par son fils Raymond, reconstruit le domaine en une propriété de campagne avec du charme. Raymond Lippens épousa la baronne de Béthune. Ce nouvel habitant du château était un véritable amoureux de la botanique, dont nous reconnaissons la main dans la plantation de plantes bulbes et vivaces autour du château. Leurs fils Philippe Lippens (1910-1989) fut le dernier habitant du château. En plus d'avoir dirigé diverses entreprises, il s'est fait connaître comme pilote de guerre et archéologue. En 1970, il vendit le Lippensgoed-Bulskampveld à la province de la Flandre-Occidentale.

Le château actuel est le deuxième du Bulskampveld. L'architecte Liégeois Clément Léonard a dessiné les plans de cette place néogothique. De 1887 à 1892, environ 80 personnes travaillaient jour après jour au nouveau château et aux dépendances. Le comte H. de Meeus a financé ce projet prestigieux en tant que constructeur. Le nouveau château a peu d'allures d'un château. Il s'agit d'une vaste maison de campagne dans un style néo-gothique sobre. Simultanément à la construction du château, une nouvelle remise ainsi que des écuries pour chevaux et vaches ont été construites. Sur le côté du potager, aujourd'hui jardin d'herbes aromatiques, on remarque qu'une partie des bâtiments anciens a été utilisée: un mur de pierres de champs a été conservé. Un tour d'eau a été construit à l'angle de la remise. Au sommet de cette tour se trouvait un moulin qui pompait l'eau du puits artésien. Un instrument semblable à une horloge sur la tour indiquait l'hauteur de l'eau.

Lorsque la famille Lippens achèta le domaine en 1904, elle ne restait pas au chômage. Le Bruxelois E. Galopin a été recruté comme architecte paysagiste pour concevoir le parc du château. L'exécution du plan paysager comprenait la reconstruction complète de l'espace devant et à côté du château, ainsi que la construction d'une triple allée,"la nouvelle gravure", de Aanwijs au château. Les espaces ouverts autour du château ont été réaménagés: l'étang d'environ 1 ha a été creusé en forme de cygne et les différences de niveau nécessaires ont été faites sur le terrain. Un parc, en style paysage anglais, a brisé le motif de la ligne droite veinée. Le plan de plantation prévoyait un espace ouvert avec des bords déchiquetés. Dans cet espace, des groupes d'arbres et d'arbustes ont été plantés. Plusieurs vues du château ont été intégrés. Les plantations en lisière se composaient d'une riche gamme d'essences d'arbres et de variétés de cultures qui créaient une palette variée de couleurs. Le groupe de tulipiers (Liriodendron tulipifera) contre l'étang était magnifique. Cette espèce d'arbre servait aussi à construire une avenue à l'arrière de la ferme du château. Les buissons, principalement composés d'azalées et de rhododendrons, ont égayé toute la région au printemps.
La construction du vaste parc a été réalisée en un minimum de temps. La famille Lippens a réalisé d'autres grands projets. Plusieurs grands sabots ont été construits à l'intérieur du domaine et leur exploitation a été confiée à des locataires. La ferme du château et les deux autres sabots, situés dans le domaine provincial, datent tous deux de cette époque.

Plus sur ce lieu d'intérêt

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

© 2006-2018 RouteYou - www.routeyou.com