Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Kapel

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
POI
Genre d'emplacement: POI
Nombre de textes: 1
3 stars

À l’angle de la Wolverijstraat et de la Lampestraat se dresse une belle chapelle rurale en briques, à l’ombre de deux tilleuls. Les gens l’appellent parfois “Vanhauwaertskapelle” en référence à la dernière habitante de la ferme et gardienne de la chapelle, Madeleine Van Hauwaert. La chapelle originale a été construite en 1776, en même temps que la ferme avoisinante, partiellement détruite en 1889 par un incendie. La pierre originale portant la mention “Lieve Vrouwe van Bijstand, 1776” a été retirée du mur en 1983 par un vandale et n’a jamais été retrouvée. Le propriétaire actuel Vandecasteele a acheté la chapelle en 1988. Lors d’une remise en état, une nouvelle porte a été placée et la pierre de taille volée a été remplacée par une nouvelle avec la mention “Onze Lieve Vrouw van altijddurende Bijstand”. L’artiste Julia Vandenbroucke a réalisé une nouvelle peinture originale pour la chapelle. Elle se trouve à présent à l’ombre d’un nouveau tilleul à larges feuilles. En 1988, un spécialiste des arbres malades s’était occupé du tilleul original de 1776, mais la nuit de Noël de 1999, le vieux tilleul n’a pas résisté à la tempête. Heureusement, il n’a pas touché la chapelle.  Le propriétaire a placé un banc pour que les passants puissent s’y asseoir et s’y reposer. Le 20 mai 2007, un jeune homme a embouti la chapelle avec sa voiture, qui a été entièrement détruite. Le chauffeur n’a pas survécu. La statue de Notre-Dame est restée intacte. Le propriétaire a reconstruit la chapelle, qui peut à nouveau être admirée dans toute sa splendeur depuis le 8 août 2007.

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

Réponses

Ajouter un commentaire