Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Sint-Janskerk

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Eglise
Genre d'emplacement: Eglise
Adresse: Poperinge
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Poperinge, qui est le centre d’une région productrice de houblon, est une ancienne ville drapière. Elle est fière de posséder trois belles églises gothiques dont l’église Saint-Jean.
Cette église est construite selon un plan basilical (vers 1295) avec un large transept et de petites nefs latérales. La tour massive et son couronnement piriforme ainsi que le portail bellement sculpté attirent le regard.
Quand vous entrez dans l’église, vous pouvez admirer la statue de saint Jean-Baptiste, patron de l’église, accolée au pilier du milieu entre les doubles portes d’entrée. De nombreux tableaux nous montrent la décapitation de saint Jean. Ce qui vaut également la peine ce sont de très beaux lambris du 18e siècle et un splendide jubé.
Arrêtez-vous un instant dans la nef latérale gauche devant la statue de la Vierge datant de 1479. La pierre tombale devant l’autel nous raconte le miracle qui s’est produit cette année-là. Un enfant mort-né a été sorti de son tombeau vivant. Chaque année, le 1er dimanche de juillet, cet événement miraculeux est commémoré dans une procession mariale, l‘ommegang de Poperinge.
Pour les férus du détail, à voir sont quatre petits autels baroques datant de 1670, les stalles de 1776, la chaire de 1736 et les fonts baptismaux en marbre de 1750-1800; plus quelques belles pierres tombales et monuments funéraires datant du 18e siècle.

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire