Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Eglise St-Sulpice

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cette église en grès ferrugineux de la région (de 1321 à 1533) (choeur, nef) et en pierre blanche (tour inachevée du 16e siècle) est un monument typique de style brabançon.
Les principaux architectes sont e.a. Matthys de Layens et Antoon Keldermans, architecte de Charles-Quint.
Malheureusement l’abside et le sommet de la tour ouest sont restés inachevés. Sur le côté, une petite tourelle, nommée ‘de Mosterdpot’ (le pot à moutarde), abrite un carillon de 43 cloches.
L’intérieur de l’église demanderait de nombreuses explications.
Dans le bas-côté droit, se trouve le baptistère où saint Jean Berchmans, l’un des patrons de la jeunesse, a été baptisé le 14 mars 1599. Une chapelle lui est consacrée. Elle renferme le reliquaire du saint, ainsi que des vitraux et des tableaux relatant sa vie.
Dans la nef centrale, de grandes statues d’apôtres contre les colonnes, dont saint Jean, saint Pierre et saint Jacques le Majeur.
La chaire baroque (1758) est supportée par 2 statues représentant saint Norbert et Augustin.
Dans le choeur, au-dessus du maître-autel, un ensemble (début 16e siècle) représente le Calvaire avec la Vierge et saint Jean. Le maître-autel quant à lui, est une oeuvre de l’Anversois Michel van der Vorst (1726-1730).
Jetez un coup d’oeil attentif sur les stalles (1491). Elles sont réputées pour leurs accoudoirs et miséricordes* sculptés avec des sujets satiriques et populaires, représentant les péchés capitaux, des proverbes.
* (‘une miséricorde est une saillie sous l’abattant d’une stalle d’église, pour permettre aux chanoines, aux moines, de s’appuyer ou de s’asseoir)

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire