Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

L’église Saint-Martin de Horrues

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 2
4 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Située sur le haut du village d’où on admire une belle vue sur la campagne environnante à partir d’un promontoire, l’église saint-Martin constitue une belle surprise pour qui apprécie les petites églises romanes rurales, toutes sobres, invitant au recueillement.
Le corps principal du bâtiment datant du XIIème siècle est roman à l’exception du chœur et du portail latéral encadré de 2 lions de justice.
A l’intérieur, la pierre en grès doré, une lumière discrète, les vitraux du chœur aux couleurs verte, rouge et bleue procurent au visiteur une belle impression d’intimité et de chaleur. Le plafond est en bois de chêne. On appréciera particulièrement quelques intéressantes pièces du mobilier : la chaire de vérité, les stalles et la croix du chœur et sur le bas-côté droit, un retable en pierre blanche de France représentant la légende de Saint Hubert.
Enfin les orgues restaurées en 1968 sont parmi les meilleures de la région. Elles “sonnent” en mi bémol, une rareté appréciée par les organistes. L’acoustique de l’édifice est exceptionnelle. On y organise dès lors de nombreux concerts.

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

L’église Saint-Martin est un édifice roman et gothique construit aux XIIe et XIIIe siècles en pierre blonde gréseuse. Les XIXe et XXe siècles voient diverses campagnes de restaurations de l’édifice dont la dernière s’acheve en 1969.
La tour porche de plan carré est caractéristique de l’architecture du tournant entre le roman et le gothique. La tour n’est que très peu percée, des arcades en tiers point ont notamment été rebouchées au nord et au sud. Le plafond du rez-de-chaussée a été transformé à la fin du XIIIe siècle en une voûte d’ogives. Au XVIIIe siècle, lors de l’installation du buffet d’orgue, une tourelle d’escalier est ajoutée. La nef romane date de la seconde moitié du XIIe siècle, elle est composée de six travées rythmées d’arcs en plein cintre et de piliers quadrangulaires. Elle est couverte d’un plafond en bois – copie de l’original – et sa maçonnerie est toujours d’époque. Les bas-côtés ont été reconstitués au XIXe siècle sur la base des témoins restés en place, notamment les modillons profilés de la corniche.
Le chœur à chevet plat de style gothique est plus bas que le vaisseau de l’édifice. Il comporte trois travées et tant ses murs gouttereaux que le chevet sont ajourés par trois baies en tiers point.
Dans la seconde moitié du XVIe siècle, un porche latéral caractéristique du gothique tardif a été ajouté au collatéral sud. Le portail en arc brisé surbaissé est encadré d’une archivolte. De chaque côté, des lions sculptés ont été reconstitués au XXe siècle. L’église est couverte d’une toiture en bâtière d’ardoises dont la corniche est à modillons de pierre. Certains éléments du mobilier méritent le détour : les stalles, la chaire de vérité, un retable en pierre blanche figurant la légende de saint Hubert, ainsi que les orgues.
Classement : 24-12-1958
 
 

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire