Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

La maison vicariale

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

La maison vicariale est l’ancien refuge de l’abbaye de Saint-Rémy. En 1750, le bâtiment passe au seigneur de Lulange, Laurent le Jeune, puis aux de Martial pour finalement, en 1777, revenir à la veuve de Pierre de Labeville.
Il s’agit d’un volume rectangulaire gothique daté de la première moitié du XVIe siècle. Les trois niveaux sont en moellons équarris. La face latérale droite est marquée par deux fenêtres à traverse et linteau en accolade. On peut également remarquer la petite niche en plein cintre ainsi que la porte à traverse et linteau droit et la fenêtre à linteau échancré datant du milieu du XVIIIe siècle. La façade arrière comporte deux travées de fenêtres à linteau bombé datant des XVIIIe et XIXe siècles. Le rez-de-chaussée comporte les traces des baies antérieures murées (linteau en accolade, arc de décharge). La maison vicariale est couverte d’une haute bâtière d’ardoises à croupes et coyau.
Notons qu’à un des angles de la façade principale se situe une tour carrée du XVIIIe siècle et que l’intérieur est doté d’une cheminée en pierre du XVIIe siècle et d’autres éléments du XVIIIe siècle (portes, cheminée, escalier).
Classée comme monument (06/01/1983)

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire