Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Maison, rue de Marvis, 71

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 4
4 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cet édifice fait partie d’un ensemble architectural construit dans le dernier quart du XVIIe siècle, typique du style louisquatorzien (encadrement des percements en pierre). Formé de trente-trois travées à l’horizontalité rigoureuse, le complexe a été fondé par les hospices civils et comporte de nombreuses ressemblances avec les maisons du quai Notre-Dame.
La maison, sur soubassement à refends, s’élève sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée est percé d’une porte basse à linteau clavé droit surmontée d’une baie d’imposte soulignée par un larmier. Similaires à celles de l’étage, les baies présentent des châssis à petits-bois (dont l’une est murée) et sont séparées par des trumeaux simples (au rez-de-chaussée) et doubles (à l’étage). Ces derniers, prolongés au niveau des allèges, sont reliés par un filet de briques. La toiture en bâtière, supportée par des modillons profilés en bois, est constituée de tuiles plates et percée d’une lucarne à croupe et ailerons ornés de volutes.
Classée comme monument le 15 septembre 1936

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cette maison fait partie d’un important ensemble architectural de Tournai (nos 43-53), remontant à la seconde moitié du XVIIe siècle. Typique du style tournaisien (mêlant pierre et briques), ces constructions alignent dix-huit travées alternant trois volumes trapus et trois annexes sans étage.
Cet édifice se compose de deux travées de deux niveaux et d’une annexe basse, toutes deux sur un soubassement appareillé. La partie gauche de la façade, la plus haute, est percée de baies à châssis à petits-bois (dont une murée) surmontées d’un bandeau peu saillant faisant pendant à celui qui relie les seuils des fenêtres de l’étage. La toiture à croupe frontale, recouverte de tuiles plates, est supportée par d’élégants corbeaux de bois. Elle est percée de lucarnes à croupe et ailerons ornés de volutes. La partie de droite présente uniquement une porte à linteau droit et une baie à châssis à petits-bois sous une toiture en bâtière. Du n° 53 ne subsistent que quatre travées murées.
Classée comme monument le 15 septembre 1936

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cet édifice de type tournaisien comporte cinq travées de deux niveaux sur soubassement appareillé. Le rez-de-chaussée est ouvert d’une première porte à traverse couronnée d’une baie d’imposte et d’une seconde surmontée d’un linteau déprimé sous cordon. La façade est rythmée par des baies dont les croisées ont été restituées. La couverture en bâtière à coyau de tuiles plates est supportée par une corniche à modillons de bois profilés et percée de trois lucarnes à croupe aux d’ailerons découpés.
Classée comme monument le 21 janvier 1977

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Cet édifice fait partie d’un ensemble architectural remarquable de Tournai (nos 29-33). Construites en 1678, après la prise de la ville par Louis XIV, ces maisons très homogènes sont caractérisées par l’utilisation de la pierre, pour les éléments architectoniques, et de la brique.  Les trois immeubles ont appartenu aux Hospices civils (fondations Marvis et Saint-Brice).
Comme ses voisines avec lesquelles elle constitue un tout très semblable, cette maison comporte trois travées de deux niveaux s’élevant sur un haut soubassement. Le rez-de-chaussée est percé d’une porte large et basse à piédroits et clé moulurés ainsi que de baies aux jambages décorés d’une goutte, éléments qui se répètent à l’étage. Ces percements, dont  les croisées ont été restituées, tout comme le meneau de l’imposte surplombant la porte, sont surmontés d’arcs de décharge continus, formant des frontons courbes jointifs. L’ensemble est coiffé d’une toiture en bâtière à coyau, supportée par une corniche à modillons de bois. Celle-ci dispose de deux lucarnes à croupe entourées d’ailerons doubles ornés de volutes. La façade arrière est caractérisée pour sa part par un rez-de-chaussée de style Louis XIV et un étage de type tournaisien.
Classée comme monument le 15 septembre 1936
 

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire