Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Antoine ermite et Apolline

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Patrimoine
Genre d'emplacement: Patrimoine
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

Située dans la rue principale de la commune, l’édifice extérieur est discret et se remarque peu.
La surprise est à l’intérieur. On se trouve alors en présence d’un des édifices néogothiques les plus remarquables du pays. L’aménagement intérieur est en effet d’une grande richesse artistique. Il est dû à l’initiative de l’abbé Balau, curé de Pepinster en 1891, qui sollicita les meilleurs artistes et artisans de l’époque, notamment à Liège, Louvain et Gand. Le résultat est impressionnant.
On remarquera d’abord le plafond voûté de couleur ocre. Sur les murs, partout des peintures de scènes religieuses. On a calculé que l’église contenait près de 600 personnages peints ou sculptés ! Particulièrement réussi, le couronnement de la Vierge au dessus de l’autel de droite. Très nombreux et beaux vitraux. Etonnant aussi le chemin de croix composé de 18 grandes tapisseries exécutées sur base des anciennes tapisseries de Bruxelles et placées sur les murs de la grande nef, au-dessus des colonnes mais malheureusement peu visibles à cette hauteur. A noter encore l’autel du chœur en marbre de Tournai et une statue de la Vierge en bois polychromé.
Classée en 2013 dans la liste du Patrimoine exceptionnel, cette église est considérée par l’Institut du Patrimoine Wallon (IPW) comme « une des 100 merveilles de Wallonie ».

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire