Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience et la qualité de nos services. En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies. Plus d'information Cacher

Panorama

Besoin d'un hôtel?

Liens sponsorisés

Itinéraires dans les environs

Curiosités dans les environs

Contenu correspondant

Hôtels tout près

Restaurants tout près

Liens sponsorisés

🔎
Panorama
Genre d'emplacement: Panorama
Nombre de textes: 1
3 stars
Fabriqué par Wizpr.guide | Référence Wizpr.guide | © All rights reserved
Fabriqué par Wizpr.guide | © All rights reserved

« Le 22 août, les Allemands débouchèrent vers Belle-Motte, à 15 heures environ. A partir de ce moment je n’ai plus revu le sous-lieutenant Cotelle qui se trouvait à ma gauche avec sa section. Selon les rescapés de sa compagnie, Cotelle a été blessé grièvement et a refusé de se laisser évacuer, continuant à assurer le commandement de sa section. Le combat fut très dur, très violent et dura jusqu’à 16 heures où le bataillon reçut l’ordre de repli. Les pertes furent très lourdes. On les estime à près de trois cents morts pour le bataillon, avec autant de blessés. »
Le colonel Rihouey, camarade de combat du sous-lieutenant Georges Cotelle et président de l’Amicale des anciens du 25e R.I.
 
Le 25e Régiment d’infanterie aura perdu 9 officiers et 1.470 hommes blessés ou tués, soit environ la moitié du régiment ! Selon les fiches « Morts pour la France », plus de 600 soldats français ont trouvé la mort sur le champ de bataille de la Belle-Motte.
Visitez les autres lieux de notre circuit mémoriel : http://ibeaken.mobi/fosses20

Classifiez ce lieu d'intérêt
Lien vers un itinéraire

De plus amples informations

Réponses

Ajouter un commentaire