BaBs_25

Studio 54

InfosItinérairesLieux d'intérêt

This site is available in your language and country. Change the language to English and the country to United States.
Cliquez ici pour cacher ce message.

Publicité
Publicité

Auteur: BaBs_25

US | | Publique

Source: wikipedia

Le Studio 54 était une discothèque mythique de New York, située sur la 54e rue, dans un ancien théâtre puis studio de télévision de CBS.
Créée par Steve Rubell et Ian Schrager, assistés par Carmen D'Alessio, elle fut ouverte entre avril 1977 et mars 1986. Le Studio 54 voyait passer toutes les grandes stars du moment et était un haut lieu de la scène underground new-yorkaise. Elle avait rapidement acquis un statut international et la réputation de plus grande boîte de nuit de tous les temps. La musique diffusée était principalement du disco.

Lors de la soirée d'inauguration, Carmen d'Alessio, connue pour son carnet d'adresse, envoya 5 000 invitations à travers le monde aux plus grandes stars du moment, avec un cadeau personnalisé pour chacune d'elles. L'évènement fut annoncé dans la presse par un simple « il va se passer quelque chose d'énorme ». La foule était si nombreuse à se précipiter à l'entrée que plusieurs célébrités dont Mick Jagger et Frank Sinatra n'ont pas réussi à y accéder.

Steve Rubell a eu l'idée de réunir sur une même piste de danse les plus grande stars et les plus « in » des monsieurs et mesdemoiselles « tout le monde ». De véritable marées humaines envahissaient l'entrée chaque soirée, dans l'espoir d'avoir l'immense chance d'être choisi(e) par le portier pour rejoindre la piste. Steve Rubell, qui a donné sa véritable âme à la discothèque, était réputé pour être impitoyable à l'entrée. Il lui arrivait parfois de laisser sa boite presque vide avec plus de 5 000 personnes à l'entrée, pour la simple raison qu'à ses yeux, il était préférable d'avoir une soirée presque vide plutôt que de laisser entrer une seule personne mal habillée. Le groupe Chic en a fait l'expérience (cf. Anecdote) Ceci dit, la discothèque était les trois quarts du temps pleine à craquer. La quasi impossibilité d'y entrer était à ce point connue, que lorsque qu'ils créèrent les blue jeans Studio 54, le slogan était Now everybody can get into Studio 54 : « Maintenant, tout le monde peut entrer dans le Studio 54 » (dans le jeans !)

Temple de la drogue sans complexe, du sexe désinhibé et de tous les excès, c'était le seul endroit à l'époque où il était décent de se laisser aller complètement. Le dernier balcon (vestige de l'ancien théâtre) était réservé aux rencontres sexuelles, et le premier carré VIP du monde (la cave du studio), était encore plus imbibée d'acides, de cocaïne et de LSD que le reste de la boîte. Par exemple, il était courant de faire tomber des ballons du plafond, avec un peu de cocaïne dedans. La cocaïne tombait alors littéralement du ciel et il suffisait de faire exploser les ballons !

Lors d'une sévère perquisition la nuit du 31 décembre 1979, révélant une fraude fiscale chiffrée à 2,5 millions de dollars de l'époque et la distribution de toutes sortes de drogues au personnel et aux clients, Rubell et Schrager furent arrêtés et contraints à la fermeture. Cela mettait fin aux 33 mois les plus déments de l'Histoire. On retrouvera plus tard plus de 750 000 $ en liquide et une importante quantité de cocaïne à l'intérieur des murs du Studio. Ils furent néanmoins autorisés à organiser une dernière soirée d'Adieu appelée « The End of Modern-day Gomorrah » le 4 février 1980. Le studio fut racheté pour 4,5 millions de dollars par le propriétaire de restaurants et dancings Mark Fleischman et fut rouvert le 12 septembre 1981. Cependant, l'âme du Studio 54 s'était évaporée et le succès n'était plus au rendez-vous. Il ferma définitivement ses portes en 1986.

Cette discothèque est devenue un véritable modèle pour toutes les grandes discothèques du monde qui ont suivi. Le mélange des stars et des anonymes, le cruel filtrage à l'entrée, les carrés VIP, les baignoires de champagne, l'attitude no limit... sont nés au Studio 54. Ils avaient même déjà compris que refuser certaines stars à l'entrée était bon pour la notoriété du Studio. Rubell avait même été jusqu'à refouler des habitués de la boîte, telle que Cher, parce que ce soir-là, ils avaient commis l'une ou l'autre faute de goût.

Studio 54 est aussi un film de Mark Christopher réalisé en 1998 avec Salma Hayek et Ryan Phillippe , il retrace les grandes étapes du légendaire Studio. Mal accueilli à sa sortie, tant dans les salles que par les critiques, la qualité du film fut reconnue plus tard et il fut distribué en VHS et en DVD.

Plus sur ce lieu d'intérêt

Réactions

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Essayez cette fonctionnalité gratuitement avec un abonnement d'essai RouteYou Plus.

Si vous avez déjà un tel compte, connectez-vous maintenant.

© 2006-2022 RouteYou - www.routeyou.com