Evènement Wikipedia

Bataille de Wagram

InfosItinérairesLieux d'intérêt

This site is available in your language and country. Change the language to English and the country to United States.
Cliquez ici pour cacher ce message.

Auteur: Wikipedia

AT | | Publique | AllemandAnglaisCatalanEspagnolItalienNéerlandais

Source: Alexandru.demian

Droits d'auteur: Creative Commons 3.0

La bataille de Wagram a été décisive pour l'issue de la guerre de la Cinquième Coalition. Elle a eu lieu dans les plaines Marchfeld , sur la rive nord du Danube, la principale zone de combats se localisant aux environs du village de Deutsch-Wagram, à 10 km au nord-est de Vienne. Les deux jours de lutte ont vu s'imposer l'armée impériale française, sous le commandement de Napoléon Ier face à l'armée impériale autrichienne commandée par l'archiduc Charles d'Autriche-Teschen. La bataille de Wagram fut la plus meurtrière des batailles qui avaient eu lieu jusqu'alors, et ne sera égalée ou dépassée que par les batailles de la Moskova et Leipzig. Après le combat, épuisées et ayant subi de très lourdes pertes, les forces françaises ne peuvent poursuivre leur ennemi. Néanmoins, la situation des Autrichiens, déjà très difficile avant le combat, devient alors désespérée après la défaite.

Après la défaite autrichienne à la bataille d'Austerlitz en décembre 1805, l'empereur François II d'Autriche ratifia le traité de Presbourg qui concluait une paix coûteuse avec la France impériale. En effet, l'Autriche dut verser à la France une indemnité de guerre s'élevant à 40 millions de florins, cédant en parallèle 10 % de sa population de 24 millions de sujets à l'autorité française, qui fournissait à l'Empire 16 % de ses revenus annuels. Cette population nouvellement francisée vint peupler les républiques sœurs créées par Napoléon à l'issue de ce traité, en Italie et en Bavière , qui agissent comme des états-tampons contre les ennemis de l'est, lui procurant également de nouvelles zones de recrutement militaire. La défaite prussienne à l'issue de la campagne de 1806 poussa enfin François II à abandonner son titre de Saint-Empereur, ne conservant que le titre d'empereur d'Autriche. Bien évidemment, ce traité s'avéra impopulaire dans les cercles décisionnels autrichiens, et un parti belliqueux se forma. L'archiduc Charles, stratège reconnu et le seul général autrichien pouvant tenir tête à Napoléon, fut désigné comme Generalissimus , avec l'ordre de réformer l'armée, dont l'incompétence fut exposée au grand jour après la défaite de 1805. En parallèle, l'Autriche se mit en quête d'alliés. Après le traité de Tilsit de 1807, la Russie devenait alliée de Napoléon. La Prusse remit les négociations à plus tard, pour ensuite refuser l'invitation à la guerre. La Grande-Bretagne, déjà en guerre contre la France, reçut favorablement cette proposition, mais elle fut incapable de participer à l'effort de guerre autrichien, ses forces militaires étant mobilisées en Espagne. L'Autriche dut conduire cette guerre seule, mais nourrissant cependant l'espoir de rallier à sa cause les mouvements nationalistes naissants en Allemagne et en Italie. Finalement, hormis la révolte pro-autrichienne d'Andreas Hofer dans le Tyrol bavarois, les peuples allemands sous autorité française demeurèrent fidèles à Napoléon.

Source: Wikipedia.org

Droits d'auteur: Creative Commons 3.0

Plus d'informations

Adresse

Gänserndorf, Autriche

Plus sur ce lieu d'intérêt

Réactions

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Essayez cette fonctionnalité gratuitement avec un abonnement d'essai MyRouteYou Plus.

MyRouteYou Plus

Si vous avez déjà un tel compte, connectez-vous maintenant.

© 2006-2020 RouteYou - www.routeyou.com