Espace exterieur et véranda

Culture

BE |

Public | AllemandAnglaisNéerlandais

Source: iBeakon

Droit d'auteur: All rights reserved

Espace extérieur du Musée

Vous êtes dans l’espace convivialité dédié à Georges Weemaels et vous abordez l’escalier qui vous mène vers l’extérieur.

A votre gauche, dans le parterre de plantes vivaces, est installée sur son socle de béton une cuve en grès cérame (dimensions :…) de fabrication andennaise utilisée notamment pour le développement, dans des bains acides, de films photographiques par des firmes comme AgfaGevaert, dans les années 19.. [En effet, le grès pouvait résister à l’action de l’acide sans s’altérer.]

Suivent quelques éléments du patrimoine lapidaire du Musée. D’autres pierres et croix, en vis-à-vis, le long du mur de l’atelier vitré de céramique, complètent la collection.

Deux vitraux d’un artiste de la région, Georges Weemaels (1928-2002). Cet artiste peintre, sculpteur et céramiste s’est aussi intéressé à l’art du vitrail. Ainsi disposées, les œuvres sont valorisées par le soleil qui, dès la fin de la matinée, colore les éléments en verre.

Au fond de l’espace extérieur, toujours sur la gauche, un authentique four de pipier ! Celui-ci découvert lors de fouilles menées par le Musée dans les années 19.. à Andenelle, village des pipiers, était celui utilisé par Daniel Verheyleweghen. Brique par brique, le four a été démonté puis reconstruit dans le jardin du Musée. [Avec quatre foyers alimentés en bois, puis bois et charbon, la température pouvait monter jusqu’à 1.100 degrés. La cuisson des pipes en terre pouvait durer une trentaine d’heures sous l’œil averti du « cuiseur ».]

A droite, le long de la fenêtre de l’atelier vitré de céramique, une reconstitution du four médiéval (12e s.) découvert lors de fouilles menées par M. Borremans, à Andenelle, rue Grande France, dans les années 19.. [Un moulage du four découvert avait été réalisé par le Service des Musées royaux d’Art et d’Histoire sans être le reflet de la réalité !] Une reconstitution a alors pris place dans le jardin du Musée dont le but initial était de cuire des pots à disposer dans la salle de chauffe. La cuisson ayant été reportée, une toiture de protection a été mise en place et a postposé la suite du projet !

Une reconstitution d’une mine de terre plastique invite le visiteur à descendre, par des escaliers latéraux, dans une galerie semblable à celle où jadis, les mineurs extrayaient l’argile de la région. Cette précieuse blanche « derle » fera le renom d’Andenne au cours des siècles. Un treuil, actionné par deux ouvriers, permettait la descente. Un hayon en genêts protégeait le puits des intempéries.

Droit d'auteur: All rights reserved

Plus d'informations

Adresse

rue Lapierre, 29
5300 Andenne
Belgique

Publicités

Plus sur ce lieu d'intérêt

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Publicités

© 2006-2017 RouteYou - www.routeyou.com