Les anciens thermes

Patrimoine

BE |

Public

Source: Wizpr.guide

Droit d'auteur: All rights reserved

L’établissement des bains, œuvre du Bruxellois Léon Suys, développe une architecture éclectique à l’abondante décoration (fronton sculpté, statues allégoriques, jeux de pilastres, etc.). Ce même amour du décor se retrouve dans l’imposant hall d’entrée, signé du peintre décorateur Joseph Carpay, où se déploient des sujets mythologiques et de nombreuses références à l’antiquité, jouant sur les reliefs, les couleurs et les matériaux (stucs, peintures ou faux marbres). Le hall abrite deux fontaines alimentées par les sources qui ont fait la renommée de la cité thermale, la source de la Reine et la source ferrugineuse Marie-Henriette, captée sur les hauteurs de Nivezé et amenée par 3 km de tuyaux de fonte.
Le plan de l’édifice, tout en longueur, est dicté par la pratique thermale. Il englobe une cour centrale sur quatre niveaux dont les trois premiers s’articulent de manière analogue en locaux destinés aux bains, vestiaires, cabinets médicaux, etc., placés de part et d’autre d’un couloir qui sépare les sexes depuis les salons d’attente différenciés accessibles depuis le hall d’entrée. Les combles abritent les réservoirs d’eau minérale nécessaires à cette activité. Au fil du temps ou de l’évolution de la pratique thermale, des pavillons annexes ont été construits ou détruits, la grille et les garde-corps ont disparu, le porche a été modifié, etc., sans toutefois dénaturer un ensemble devenu emblématique. Un projet de réhabilitation en complexe immobilier mixte est actuellement en cours.
Classé comme monument le 3 janvier 1992

Droit d'auteur: All rights reserved

Plus d'informations

Adresse

Belgique

Publicités

Plus sur ce lieu d'intérêt

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

Publicités

© 2006-2017 RouteYou - www.routeyou.com