This site is available in your language and country. Change the language to English and the country to United States.
Cliquez ici pour cacher ce message.

Auteur: Willem Vandenameele

BE | | Publique | AnglaisNéerlandais

Source: bel-moral

L'hôtel Gaiemet a servi d'hôpital pendant la seconde guerre mondiale. Tout la famillie Gaiemet a été arrêté le 2 mars 1944. Le père et la fille furent déportés; la mère, gravement malade, fut relâchée et retournait à l'hôtel pour aider les blessés et les malades.

Ferrières était un important centre de la résistance. Les résistants contre le travail forcé, les résistants et d'autres personnes recherchées y avaient établi un campement d'environ 400 personnes, situé à l'entrée du village de Grand-Trixhe, plus précisément dans la forêt appelée "Heid des Gades".

Après les débarquements alliés, les Allemands retournèrent dans leur pays d'origine en grands colonnes. Pour une raison inconnue, une colonne allemande, qui se rendait de Ville-Ferrières à Werbomont, arrivait dans le camp et commençait une bataille mortelle avec les résistants. C'était samedi 2 septembre 1944, la veille de la libération.

Ceux qui étaient armés sont allés au bord de la forêt pour défendre le camp. Ceux qui n'étaient pas armés étaient regroupés en petites unités de 5 à 10 hommes et dirigés par un guerrier qui connaissait bien la région. L'ordre fut donné de s'enfuir pour se rassembler dans la forêt de Saint Antoine, en face de l'église.

Pendant leur fuite, ils sont arrivés par les bois à la chapelle Sainte-Barbe. Du bord de la forêt, ils voient une deuxième colonne militaire allemande à Burnontige se diriger d'Izier-Bomal vers Werbomont. Une partie de cette colonne se trouvait à l'hôtel Colin, tandis que les soldats de l'autre partie se trouvaient à l'hôtel Gaiemet.

Il y avait 3 infirmières, la mère ainsi que Omer Sellier et Huguette Moise. Les soldats ont assassiné les 3 infirmières (Suzanne Boscheron, Josette Petit et Hortense Swinne) et enfermé la mère au sous-sol. Puis ils ont mis le feu au bâtiment. Omer Sellier et Huguette Moise (au moment où Mademoiselle Jamotte) ont été relâchés après un interrogatoire de 5 heures.

Plus sur ce lieu d'intérêt

Réactions

Itinéraires à proximité

Canaux similaires

© 2006-2019 RouteYou - www.routeyou.com